samedi 26 janvier 2019

Séchoir à pollen

Bonjour,

Suite à la demande de clients, je me suis lancé dans la récolte et vente de pollen depuis l'année dernière. Je n'en récoltais avant que pour ma conso personnelle.

Je disposais déjà d'une partie du matériel : les trappes à pollen, un séchoir...
Il a donc fallu que j'investisse dans du matériel approprié et je dois dire qu'il va falloir que je vende pas mal de pollen avant d'amortir ces achats!
Principalement le testeur d'humidité qui m'a coûté "un bras"; je ferai un article à son sujet ultérieurement.

Le séchage du pollen est une phase très importante de la récolte du pollen, et il s'agit d'être très rigoureux si l'on veut en préserver un maximum de ses propriétés!!!
Il est aussi possible de conserver du pollen frais au congel.

Le séchoir actuel étant devenu trop petit par rapport à la quantité récoltée, il y a un moment que je cherchais pour en trouver un plus grand à un prix raisonnable.
Le but était de trouver un excellent rapport qualité/prix, et l'occasion s'est trouvée il y a quelques jours.
On est pas dans du matériel inox de qualité "professionnelle", mais l'appareil sera tout à fait adapté à mes besoins!

La surface de séchage du séchoir actuel était de : 0.88 m²
La surface de séchage du nouveau est de : 1.70 m² (le double)
Soit maintenant environ 2, 60 m² de séchage au total, ce qui devient très intéressant!

La suite en images et légendes!
Bon visionnage.

Michel.

L'ancien séchoir : matériel Suisse prévu à l’origine pour sécher fruits et légumes.

Puissance 600 W avec 11 étages équipés en plus d'un grillage (moustiquaire).

Le nouveau séchoir sous forme d'armoire, une porte vitrée, il est assez lourd!
Sa puissance est de 1000 W. Il est aussi prévu pour sécher des fruits, légumes....

L'air est "pulsé" garce à 2 ventilateurs très efficaces.

Une autre vue du séchoir. La carcasse est en plastique, assez robuste pour l'emploi prévu.

Les commandes sont au dessus et vers l'arrière, dommage!
De plus j'aurais préféré des commandes à potentiomètres au lieu de l'électronique.

Le séchoir et ses tiroirs, il y en a 14 sur ce modèle.
Restera à poser une toile genre moustiquaire sur chacun.
Il existe un modèle avec 18 tiroirs (pas réussi à le trouver au prix souhaité).

Il est beau non? Reste à essayer.



8 commentaires:

  1. Bonjour, merci pour vos articles intéressants.
    Combien de temps séchez-vous le pollen avec le séchoir rond blanc ?
    Où avez-vous trouvé le testeur d'humidité et à quel prix ?
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Apiculteur,

      Merci de votre visite sur mon blog.

      Il n'y a pas de temps bien défini pour le séchage, il y a beaucoup de paramètres qui rentrent en ligne de compte : degrés d'humidité initial du pollen, taux d'humidité du local dans lequel est placé le séchoir, nombre de plateaux placés (empilés) sur le séchoir, épaisseur de pollen dans chaque plateau, (je dirais aussi la température de séchage en évitant bien entendu de monter au delà de 40°C, ...etc, etc.
      Dans le meilleur des cas : 1 plateau, séchage à 35°C, pollen sur 5 mm d'épais sur le plateau, 30% d'humidité dans la pièce, on peut espérer obtenir un résultat convenable en 24h ou un peu plus.
      Ce séchoir va bien pour des quantité allant jusqu'à environ 3 kg (sec) avec ses 11 plateaux. Mais ça va être plus long....

      Concernant le testeur d'humidité pour le pollen, et bien j'ai réalisé vraiment beaucoup de recherches et contacté plusieurs fabricants de testeurs à grains à travers le monde. Certains utilisent des testeurs à grains (blé, orge, ....) et font un parallèle en un point de mesure. Mais en faite ce n'est pas satisfaisant puisque le protocole de séchage est proportionnel à une courbe caractéristique à chaque type de grains séchés. D'ailleurs ces fabricants en questions m'ont affirmé qu'ils n'étaient pas en mesure de calibrer leurs appareils pour le pollen.
      Il ne faut pas "plaisanter" avec le taux de séchage du pollen, en cas de souci il pourrait devenir "toxique".

      Je ne pouvais pas non plus me satisfaire de ce que je peux lire à droite ou à gauche sur le Net qui indique que lorsque le grain croque sous la dent, c'est qu'il est sec! Preuve du contraire d’ailleurs avec mon testeur d'humidité!

      J'ai donc trouvé un fabricant (en France de plus) qui fabrique un appareil avec une échelle appropriée au pollen.
      Il s'agit de la société SAMAP. L'appareil coûte "un peu", mais il est fiable et je suis tranquille quand au résultat. Pas trouvé ailleurs, sauf du bricolage sur les forums.
      http://samap-eco.fr/testeurs-humidite/testeur-d-humidite-cereales-humidimetre-humidimetre-samap/testeur-13.html

      Certains fournisseurs de matériel apicole le proposent à leur catalogue.
      Après, on peut aussi le commercialiser "frais" (congelé). Au client de respecter par la suite une conservation appropriée. Ce qui n'es pas toujours bien garanti à mon avis.

      Cordialement.
      Michel.

      Supprimer
  2. Merci pour votre réponse. Effectivement, vu le prix de l'appareil, je ne le rentabiliserai jamais. Et le problème c'est que même si je l'achetais, le pollen reprend l'humidité même à l'intérieur du pot (il pompe l'humidité de l'air qui entre dans le pot à chaque ouverture) ce qui au final, ne protège pas le client de ce fameux "risque" de pollen toxique. C'est vraiment une récolte très compliquée à commercialiser :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça représente un investissement. Mais bon, c'est l'assurance d'un produit final aux normes.
      Le pollen ne reprend pas l'humidité aussi vite à chaque ouverture du pot! A moins d'y mettre de l'eau, il n'y aura pas de souci. Le miel aussi absorbe l'humidité! Faut pas s'effrayer.

      Supprimer
  3. Et bien en faite j'ai fais l'essai. J'ai séché mon pollen au séchoir à fruit. J'ai gardé un fond de pot sur ma cuisine. Au bout de quelques semaines, il n'est plus croquant. A quel taux d'humidité est il ? Mystère. Après, je ne sais pas si cette histoire de toxicité est fondée, je ne l'ai jamais vue ailleurs que sur des forum. Donc pas toujours des sources très fiables. Si vous avez le nom d'un bon ouvrage sur le sujet je suis preneur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sèche le pollen à une température d'environ 35°C pour atteindre un taux d'humidité inférieur à 6%, et bien il n'est pas "croquant" la plupart du temps! Il ne faut pas se fier à ce critère, du moins, c'est mon avis.
      J'ai un pot entamé à la miellerie depuis le printemps dernier, je viens d'aller le mesurer et il est encore à 6% d'humidité.
      On trouve pas mal d'info sur le Net. Voir sur le site du CARI ou Apiservices (la base documentaire) par exemple.
      Pour les ouvrages, il faut piocher de droite et de gauche pour faire une synthèse sur le sujet.
      Michel.

      Supprimer
  4. A merci beaucoup pour ces précisions, ça me rassure un peu. Bonne soirée à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de quoi.
      Avec du bon matériel on pourra s'assurer du bon pourcentage d'humidité du pollen.
      Je suis un peu comme vous : j'aime bien être rassuré!
      Bonne continuation.
      Michel.

      Supprimer

LinWithin

Related Posts with Thumbnails